Resserrer les boulons

DSC_0158A

C’est une des priorités de Claude Repérant, le tout nouveau Président du Comité Cycliste de Bourgogne, successeur d’Alain Pradier qui a « passé la main ».

 

Vendredi 19 décembre, Claude Repérant a effectué sa première visite de Club à Creusot Cyclisme en assistant partiellement au Comité Directeur.

 

Après avoir remis les distinctions FFC à quelques bénévoles méritant, il a évoqué les grandes lignes de ses futures actions pour le cyclisme bourguignon.

 

De l’argent pour le sport plutôt que pour la gestion.

Tout le monde sait que les subventions sportives régressent, obligeant toujours plus à rechercher des pistes d’économies. Ainsi, le fonctionnement du Comité sera réétudié, avec par exemple une redistribution des tâches et mutualisation. Economies également sur le matériel bureautique.

 

Un rapprochement entre le Comité Régional de Franche Comté.

C’est un des grands chantiers 2015. Les Régions administratives de Bourgogne et de Franche-Comté seront une des premières à fusionner, mais les Comités régionaux de cyclisme resteront, sauf si les politiques l’imposent.

Un Comité Inter-Région verra le jour afin de mutualiser tout ce qui va bien et rechercher des solutions pour ce qui va moins bien. Six membres de chaque Comité y siègeront.

Un site internet commun sera créé et la publication papier du VIB va disparaître .

 

Mais aussi,

  • Des formations seront mises en place, par exemple pour l’arbitrage.
  • Un développement du cyclisme féminin avec une équipe structurée. Les institutionnels sont demandeurs.
  • Créer un collectif Juniors inter-régional Bourgogne Franche-Comté.
  • Développer les Ecoles de Vélo, viviers de futurs champions.
  • Développer le BMX avec la construction de pistes dédiées.

 

Bruno Chaignon, Président de Creusot Cyclisme a remercié Claude Repérant pour sa venue et en a profité pour l’interpeller sur le haut niveau. Celui-ci est en danger avec la disparition d’épreuves de renommée, face aux coûts grandissants pour la sécurité, ainsi que par le manque d’identification qui existe aujourd’hui entre le vélo « Loisir » et celui de compétition.

Il en est bien conscient et mène déjà des actions en « défendant » les 4 Tours régionaux.

 

 

Avatar

Auteur:

Partager cet Article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *