Félicitations Quentin

Janko Garchizy (2)

 

Pour sa belle victoire dimanche à Garchizy, Quentin Jankowski a justement été félicité par de nombreuses personnes, en particulier par Mariano Martinez (photo).

Pour les plus jeunes, rappelons que Mariano a été professionnel de 1971 à 1982. Sur le Tour de France, il gagne deux étapes (1978 et 1980) ainsi que le classement du meilleur grimpeur (1978)

Egalement présent à Garchizy, Yannick Martinez, professionnel chez Europcar et licencié à Creusot Cyclisme, venu encourager Axel Habert et surtout son frère Miguel Martinez. Celui-ci a fait la course à VTT (il termine 17ème!) pour peaufiner sa préparation en vue de la prochaine coupe du monde de VTT.

Aujourd’hui le Journal du Centre publiait un compte-rendu de la course. Le voici :

Quentin Jankowski a joliment remporté le Prix de la Municipalité de Garchizy, hier, devant un peloton inhabituellement fourni et remuant.

Habituellement disputé par un peloton maigrelet, le Prix de la Municipalité de Garchizy, hier, en fin d’après-midi, avait rassemblé cette fois-ci 52 coursiers pour le bonheur des organisateurs assurément mais aussi des spectateurs. Le circuit de 2 km à parcourir à 40 reprises comportait comme difficulté la côte du bourg, jusqu’au podium, et des virages obligeant sans cesse à relancer. La chaleur, bien qu’atténuée par le vent, a joué aussi son rôle.

Dans ces conditions, on retrouvait les costauds devant et souvent les mêmes, à savoir Damien Gazut, Antoine Barre (Toucy), Théo Le Her (Cosne), Alexandre Lavaud (Lillebone) et Quentin Jankowski (Le Creusot). La toute première offensive portait en tête Anthony Thévenot (VSNM), Stéphane Gay (Cusset) et Antoine Jeannet (JGSN). La suite ne fut qu’une multitude d’escarmouches jusqu’au 68 e km, où Quentin Jankowski produisait son effort, étirant le peloton et creusant un écart irréversible. Un effort intense qui devait lui permettre de franchir la ligne d’arrivée en solitaire avec près d’une minute d’avance sur Barre et Cozzi.

« J’ai pris mon relais en tête. Je me suis retourné et j’ai constaté un léger flottement derrière. Alors j’ai accéléré », avouait le junior creusotin. Le coup de pédale décisif pour le petit-neveu de Robert Jankowski, grand coureur des années soixante à quatre-vingt, auteur de 500 victoires.

Classement. 1. Quentin Jankowski (Le Creusot), les 80 km en 1 h 46′ ; 2. Barre (Toucy), à 50 » ; 3. Cozzi (Digoin), à 50 » ; 4. Habert (JGSN) ; 5. Philippe (Sancoins) ; 6. Gazut (Toucy) ; 7. Jeannet (JGSN) ; 8. Lavaud (Lillebonne) ; 9. Tévenot (VSNM) ; 10. Geoffroy (VSNM), etc.

Avatar

Auteur:

Partager cet Article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *