Le Vélo-club de Toucy se prépare déjà à de nouvelles aventures en 2016

Toucy

 

 

C’est ce que titre le journal l’Yonne Républicaine a propos du club bourguignon de DN2. Il fait part des difficultés économiques, hélas rencontrées par bon nombre de clubs de tous niveaux.

Parmi les coureurs rejoignant le VC Toucy pour la prochaine saison, il y a Hugues Thomas de Creusot Cyclisme (et non pas de Roanne). Il est monté en 1ère catégorie grâce à sa belle saison creusotine : 3 victoires, 3 places de second et 1 de troisième. Il se murmure que d’autres pourraient le suivre…

Retrouvez l’article en question sur la version internet de l’Yonne Républicaine—–>ICI

Ou bien directement ci-dessous (internet n’est pas toujours archivé)

Le VC Toucy Cœur de Puisaye 89 a encore fait une superbe saison, pleine de succès et podiums, prenant la 5ème place de Division nationale 2. Et la même samedi dernier lors de la super-finale DN1, DN2, DN3. Des changements se profilent pour la saison à venir.

Toutes les bonnes choses ont une fin. Dans le sport aussi, où les équipes connaissent toutes la fin d’un cycle.

Ce sera le cas au VC Toucy, dont les moyens économiques ne sont pas extensibles pour garder tous ses champions prometteurs. Mais les coureurs poyaudins ont tellement brillé face aux clubs de DN1 en 2015 qu’il paraît logique qu’ils soient sollicités par ceux-ci, moyennant des indemnités plus conséquentes et un autre challenge sportif.

«C’est dommage que la Fédération française de cyclisme ne prenne pas en compte le travail de formation fourni par des petits clubs comme le nôtre, déplore le président de Toucy, Philippe Gerbault. Mais là, on n’a vraiment pas la possibilité de retenir nos meilleurs éléments. On est condamné à la formation.»

La première bonne nouvelle pour 2016, c’est que le club poyaudin, dont on a craint un temps la disparition, repartira bien en DN2. «Nos sponsors nous suivent, le conseil départemental aussi, et d’autres vont revenir» précise-t-il.

« Condamné à la formation »

Ce sera évidemment une saison de transition, un nouveau cycle où le club cherchera à rebondir avec d’autres talents en devenir.

«Il y aura du chambardement, avec l’arrêt de Rémy Deutsch, poursuit le président toucycois. Il sera remplacé par Grégoire Terrier (23 ans) qui était entraîneur et directeur sportif du club de Pavilly Barentin (Seine-Maritime). Une DN1 qui arrête faute de sponsors. On a cinq leaders qui partent mais aussi des arrivées. Mais on garde nos jeunes espoirs qui vont mûrir, et que l’on espère amener au même niveau que leur prédécesseur. »

La période des mutations dans le vélo se termine fin octobre.

Départs : Adrien Guillonnet, Jérémy Cabot, Benjamin Pascual (DN1, SCO Dijon) ; Antoine Bravard (Bourg-en-Bresse Ain cyclisme, DN1) ; Victor Gousset (Aubervilliers).

Arrivées. Grégoire Terrier (VS Pavilly-Barentin), Baptiste Domanico (Charveu Chavagneux); Guillaume Gaboriaud (UV Aube Charlot’); Maxence Pedreno et Hugues Thomas (Roanne); Baptiste Traca (Nogent-sur-Oise), Guillaume Cabot (ASPTT Troyes), plus d’autres recrues en attente.

Interview de Rémy Deutsch, entraîneur, manager, directeur sportif au VCTToucy2

Quel bilan dressez-vous de votre expérience à Toucy ?

Sportivement c’était exceptionnel. J’ai appris sur le métier et sur moi-même. Ça a été enrichissant et hyper positif, mais ma réflexion a évolué sur ce qui me plaît.

D’où votre départ ?

J’étais à contre-emploi. en directeur sportif. J’ai préféré arrêter. Être entraîneur me convient plus. Je vais donc réfléchir à mon avenir.

Restez-vous au club ?

Oui, je prends une licence pour le remercier de sa confiance et pouvoir donner parfois un coup de main.

Avatar

Auteur:

Partager cet Article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *