Louis Louvet quitte Creusot Cyclisme

 

louvet Morbihan 1

 

 

C’est le titre de l’article paru ce samedi dans le Journal de Saône-et-Loire. Si Louis change de club, ce n’est pas vraiment une surprise quand on voit ses performances ainsi que son potentiel. Louis a la possibilité de rejoindre la Fondation Française des Jeux, une opportunité qui ne se représentera peut-être plus. Et comme une des conditions est d’être dans un club de Division Nationale 1, son départ du Creusot est inévitable.

Ci-après le texte de l’article du JSL ou directement sur leur site en ligne—–>ICI

« Un choix logique de progression »

Paré de sa combinaison tricolore, Louis Louvet participe demain au « Chrono des Nations ». LE rendez-vous de la saison destiné aux adeptes de l’effort solitaire et l’occasion d’une dernière sortie pour le champion de France sous les couleurs creusotines. Honoré hier soir par son club salle des Italiens au Creusot, Louis Louvet précise son état d’esprit à l’heure de changer d’air.

JSL : Que retiens-tu de ces trois saisons à Creusot Cyclisme ? 
Louis Louvet : J’ai passé trois superbes années, j’ai appris beaucoup de choses et accumulé de l’expérience. Le club m’a toujours soutenu, notamment en proposant un calendrier de course fourni et adapté aux 2/3 et juniors. Il règne au Creusot une ambiance familiale appréciable entre chacun des licenciés.

JSL : Un moment particulier te reste en mémoire ?
LL : En juin de cette année sur le championnat de Bourgogne junior ou nous réalisons le doublé, Marceau Cordin sur route et moi au CLM.

JSL :Quelles sont les raisons qui te poussent à partir ?
LL : En 2016, je change de catégorie. Je passe espoir (U23). J’intègre également la Fondation FDJ dans le cadre d’un projet sportif incluant une équipe de Division Nationale. J’ai donc signé au SCO Dijon en DN1. Étant scolarisé et au pole espoir à Dijon, c’est un choix je pense logique, d’autant plus que l’entraineur du pole est aussi celui du SCOD.

JSL : Quelles sont tes nouvelles ambitions ?
LL : Toujours progresser et vite m’acclimater à l’échelon supérieur. Dijon dispose d’un effectif et d’un calendrier espoir intéressant. J’ai l’ambition de m’y distinguer par mes résultats pour regouter au plus vite à l’équipe de France et dans quelques années passer professionnel.

 

Avatar

Auteur:

Partager cet Article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *